Warning: Parameter 1 to wp_default_scripts() expected to be a reference, value given in /home/blogphytoth/www/wp-includes/plugin.php on line 601

Plantain

 

plantain-2

Vaste famille de  plus de 200 espèces , deux sont utilisées en phytothérapie :  Plantago major  Plantago  lanceolata

Plante herbacée, aux feuilles de couleur verte, appliquées sur le sol pour plantago major (comme une empreinte de pas). Pour plantago lanceolata, les feuilles sont lineaires, lancéolées (comme un fer de lance). Dans les deux cas, les fleurs sont portées par des longues tiges de 20 cm. Les fruits contiennent des graines appréciées des oiseaux.

Le plantain est très commun dans les prairies, les sols incultes, ensoleillés, sur le bord des chemins.

Médecine populaire

Plante sacrée pour les Gaulois, le plantain était utilisé contre les brulures d’estomac, les diarrhées (mais elle est laxative en concentrations fortes), les irritations du tube digestif,  la goutte, les inflammations des muqueuses respiratoires et uro-génitales.

En usage externe, la plante était appliquée sur les plaies, les ulcères, les piqures d’insectes. En décoction, on pouvait l’utiliser sur les inflammations oculaires

Principes actifs

–         Les composants majoritaires sont des iridoïdes : acuboside, catalpol, aspéruloside, plantarenaloside. La teneur en iridoïdes varie selon l’âge des feuilles, 9% pour les jeunes feuilles.

–         Coumarine

–         Flavonoïdes, acides phénol, glycosides phénylpropaniques

–         Tanins 6%

–         Mucilage 2 à 6 % dans les feuilles, les graines sont plus riches.

–         Traces d’alcaloïdes

–         Minéraux : zinc, potassium, acide silicique.

Propriétés

Les feuilles de plantain ont de très nombreuses propriétés pharmacologiques. La plante est :

–         Anti-histaminique , anti-allergique

–         Anti-inflammatoire

–         Anti-oxydant

–         Anti-infectieux, antiviral

–         Immunostimulant, immunomodulant

–         Anti-tumoral

–         Antispasmodique

–         Antitussif

–         Anti-ulcéreux

–         Hépatoprotecteur

–         Emoliant par ses mucilages

–         Hémostatique par ses tanins

–         Antiprurigineux

–         Cicatrisant

Indications thérapeutiques

Les deux plantains ont de très nombreuses indications :

Pathologies digestives

–         Gastrites, ulcére gastro-duodénal, reflux biliaires, colites

–         Anites, fistules anales

Pathologies respiratoires

–         Rhinites et pharyngites allergiques, laryngites, trachéites, toux spasmodiques

–         Bronchites, bronchiolites

–         Asthme, bronchites chroniques, coqueluche

Pathologies urinaires

–         Inflammation vésicale, cystites à urines claires

Pathologies cutanées et cutanéo-muqueuses

–         Urticaire, eczéma, prurigo, piqures d’insectes, dartres

–         Plaies variqueuses, hémorroïdes, fistule anale

–         Gingivites, aphtes

Comment le prendre ?

Teinture mère, EPS (extrait de plante standardisée), infusion ou macération, extrait hydrique, gélule de plante ou d’extrait sec.

Le suc frais de feuilles écrasées pour l’application locale directe est très efficace, en particulier contre les piques d’insectes.

Précautions d’emploi

Aucune toxicité, aucun effet secondaire, aucune contre-indication, aucune interaction médicamenteuse connue.

 

 

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook