La plante du cœur : l’aubépine

La  phytothérapie est d’une extraordinaire richesse pour faire face au stress ou aux troubles anxieux

La liste des plantes est longue, et il est facile d’être un peu perdu devant tous ces noms : aubépine, angélique, passiflore, camomille, valériane, mélisse, etc …

La quelle ( ou les quelles ) choisir ?  les monographies disponibles ne permettent pas toujours  de faire un choix simple

Nous allons commencer par l’aubépine, très présente dans les nombreuses  spécialités disponibles,

et qui peut être relativement facile d’ utilisation

L’aubépine,  Crataegus oxyacantha,  arbuste buissonnant et épineux, est répandu dans toutes les régions tempérées de l’Europe.

Les fleurs , odorantes, sont blanches ou roses.

Les sommités fleuries sont les parties utilisées en médecine.

La sphère cardio-vasculaire domine le champ d’action de l’aubépine

? C’est la plante du sujet stressé, irrité, sujet à des palpitations, des tachycardies, des douleurs précordiales, une tension artérielle un peu élevée, avec un  sommeil agité

Le système cardio-vasculaire, comme le reste de l’organisme, est soumis à une double régulation neuro-végétative :

–    le système parasympathique, qui ralenti le cœur, dilate les vaisseaux

–    et le système sympathique, qui est le système de l’action et de l’éveil, qui lui  accélère le cœur, contracte les vaisseaux

l’aubépine est  LA plante de ce sujet sympathicotonique,  donc en suractivité du système sympathique :  impulsif, irritable, expansif, anxieux, au cœur rapide avec palpitations, tremblements des extrémités, se plaignant de douleurs thoraciques erratiques avec gènes respiratoires

c’est la plante du stressé, surmené, qui court partout, toujours pressé, qui mange sur le pouce des nourritures improbables…

la plante de notre époque

les principes actifs de la plantes ( flavonoïdes , des dérivés anthocyaniques ) 

. régularisent le rythme cardiaque en le diminuant

.  sont tonicardiaques, coronarodilatateurs, diminuent les résistances vasculaires périphériques, et  donc ont un effet hypotenseur

. sont spasmolytiques, et sédatifs

L’aubépine est le Bétabloquant de la phytothérapie, sans effet secondaire

? L’éréthisme cardiaque ( palpitations, tachycardie) et hypertension artérielle modérée ne résistent pas à l’action de  Crataegus oxyacantha

?  plante incontournable également chez l’étudiant hyperémotif, surmené en période d’examen : l’aubépine lui permettra de se préparer plus sereinement , et de passer ses épreuves sans la bouche sèche, les mains tremblantes et le cœur à 100 à l’heure …

L’aubépine, c’est la plante de l’anxiété réactionnelle

c’ est la plante  du stress mal maitrisé, mais où le sujet gère malgré tout la situation , n’est pas complètement débordé

On peut la prendre sous de nombreuses formes, teinture-mère, macérât glycériné de jeunes pousses, extrait secs, EPS, et elle peut s’associer avec d’autres plantes

Ne pas oublier l’infusion ( 1 cuillère à café dans 200 ml d’eau chaude, laisser 15 minutes ), 3 à 4 fois par jour, qui reste une forme d’administration très intéressante Crataegus oxyacantha Crataegus oxyacantha

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook