Le fenouil cancérigène ?

Comment ne pas bondir après la lecture du dossier du Nouvel Observateur  ‘ Ces aliments qui protègent votre santé ‘

On y apprend  ‘ qu’à la ménopause les œstrogènes, en excès, peuvent favoriser le cancer du sein . Et  il faut donc  éviter les produits contenant des équivalents naturels des œstrogènes, et donc certaines plantes comme le soja, le fenouil, le lin, la réglisse !!!

Une de mes patientes, prise de panique, à jeté à la poubelle le fenouil qu’elle venait d’acheter au marché, et qu’elle consommait une fois par semaine !!

Il est atterrant de lire de pareils conseils venant d’un nutritionniste universitaire…

Je ne vais pas revenir sur la polémique des phyto-œstrogènes du soja qui agite les milieux médicaux et les média depuis un bon moment

Autant il est concevable de déconseiller à la ménopause la prise excessive de compléments alimentaires contenant des isoflavones de soja, par précaution, en dehors d’une surveillance médicale, autant déconseiller la prise alimentaire de dérivés du soja n’a aucun sens

Il ne fait en effet aucun doute que le soja alimentaire n’est pas néfaste pour la santé des femmes,   qu’elles soient en pré ou post ménopause, comme en témoignent les faibles taux de cancers des pays qui consomment traditionnellement cet aliment

Le ‘danger’, si danger il y a, ne pourrait venir qu’avec la consommation de grandes quantités de ces isoflavones, sans commune mesure avec celles atteintes par l’alimentation traditionnelle des Asiatiques

( En fait, les phyto-œstrogènes  se comportent comme des inhibiteurs compétitifs des œstrogènes, venant se fixer sur les récepteurs aux œstrogènes et bloquant donc leur action; ce serait donc plutôt des anti-œstrogènes, comme le Tamoxifene utilisé dans les cancers du sein)

Et le fenouil dans tout cela ???

Qui en France consomme des quantités de fenouil telles que cela pourrait induire des cancers du sein ?

Le fenouil à été longtemps un des ingrédients de base du pastis, avant d’être remplacé par la badiane, plus riche en anéthol

Il n’y a pas eu, que je sache,  une épidémie de cancers du sein chez les femmes ménopausées du Midi de la France !!!

Le fenouil, Foeniculum vulgare, est riche en pricipes actifs comme le trans-anéthole, qui est un antispasmodique et effectivement  un oestrogéne-like ,  et en estragole  

Cette plante,  à l’odeur d’anis  , est utilisée  dans la sphère digestive,pour  les dyspepsies, les flatulences, l’aérophagie

C’est aussi un expectorant dans les infections pulmonaires

C’est un galactogène, qui favorise la lactation en raison de son action sur la prolactine, associé au carvi, au cumin, à l’anis, en tisane

La présence de cétone contre-indique son utilisation à doses élevées chez l’enfant, mais associé à d’autre huiles essentielles, c’est un remarquable traitement du reflux gastro-œsophagien du nourrisson

Et en fait, seule l’huile essentielle, très riche en trans-anéthole, pourrait avoir à long terme et à doses élevées,  par son effet œstrogénique ,un effet hormonal délétère.Mais personne n’utilise des huiles essentielles buvables sur de longues durées

Encore une fois la confusion est faite entre la richesse en principes actifs d’une plante, qui peuvent avoir sur des animaux de laboratoire et à fortes doses des effets dangereux, et l’utilisation alimentaire de cette plante

Qui peut manger suffisamment de fenouil, de graines de lin, de houblon pour avoir des effets cancérigènes !!!

( si un effet cancérigène sur l’homme  existe, ce qui reste à prouver; une étude à montré une augmentation des cancers génitaux chez la souris !!, et  en utilisant de très fortes doses d’isoflavones )

L’article se termine en proposant d’éviter les plantes riches en phtyto-œstrogène, ‘ ‘ en attendant des études complémentaires ! et déconseille également le pain aux graines de lin !!!

Comment un  universitaire peut-il déconseiller des aliments, consommés d’ailleurs en quantité minime dans notre alimentation depuis des siècles, en raisons de l’effet supposé des phyto-œstrogènes sur nos organismes européens

Les femmes ménopausées allemandes, grosses consommatrice de bière ( au houblon) et de pain au graines de lin doivent trembler…..

Que l’on mette en garde contre les effets œstrogéniques des plastiques, des pesticides, qui sont des perturbateurs endocriniens bien référencés, d’accord.

Mais pourquoi  paniquer les femmes avec de pseudos conseils scientifiques sur des aliments, en dehors de toute étude  scientifique sérieuse,seulement sur la base de ce déplorable  principe de précaution, dont il y aurait beaucoup à dire …

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook


Warning: Use of undefined constant cat - assumed 'cat' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/blogphytoth/www/wp-content/themes/devart.1.0.1/devart/footer.php on line 18

Warning: Use of undefined constant p - assumed 'p' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/blogphytoth/www/wp-content/themes/devart.1.0.1/devart/footer.php on line 20