Le curcuma, une panacée universelle ?

Je dois l’avouer, j’adore le Curcuma !  grand amateur de cuisine indienne et asiatique, le curcuma fait partie de mon univers alimentaire depuis longtemps.

Ce n’est malheureusement pas le cas dans notre culture occidentale, où il est quasiment absent, si ce n’est comme colorant et conservateur alimentaire.

Et pourtant, le Curcuma est une vraie bombe pharmacologique !!

Qu’on en juge ;

anti-oxydant, anti-inflammatoire, anti-cancéreux, protecteur hépatique,

anti-diabétique, anti-cholestérolémiant, stimulant du système immunitaire, anti-infectieux (antimicrobien, antifongique, antiparasitaire )

n’en jetez  plus !!!

Le curcuma  est une poudre jaune obtenue après le broyage du rhizome séché du Curcuma longa

plante tropicale que l’on trouve principalement en Inde et en Indonésie

Épice sacrée en Inde, où elle à toujours occupé une place importante dans la tradition sociale, culinaire et médicinale.

Les Indiens en consomment en moyenne entre 1.5 à 2 g par jour

Le curcuma rentre dans la constitution du curry ( 20 à 30 % ) , avec le poivre, le cumin, la coriandre, la cardamome

Les Indiens ont les plus faibles taux de maladie d’Alzheimer au monde, 5 fois plus faibles que les occidentaux !!

Et il y à des écarts énormes entre les taux de certains cancers ( poumon, prostate, sein, vessie ) en Inde et dans les pays occidentaux

Les composants responsables des activités du curcuma sont

les curcuminoïdes  ( 5%), pigments jaunes , donc le principal est la curcumine ,

ainsi qu’une huile essentielle ( 3%)

Et c’est là encore une fois la supériorité de la phytothérapie sur l’allopathie :

Alors qu’un médicament à un impact sur une cible unique, la plante, elle, possède des impacts sur une multitude de cibles

et dans le cas du curcuma, aucun effet secondaire, à part colorer ses vêtements !

La multiplication des études positives sur cette épice fait penser qu’elle va bientôt jouer un rôle majeur dans la prévention et le traitement des maladies qui tiennent le haut du pavé au XXI siècle :  cancers, diabète, maladies dégénératives du système nerveux, maladies inflammatoires.

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook