Chardon marie


Silibum marianum ou Carduus marianus

Asteraceae

Plante biannuelle qui peut atteindre 1 m de haut, elle affectionne les terrains secs et rocailleux

Ses feuilles brillantes, marbrées de blanc sont pourvues d’épines ( la légende veut que les marbrures blanches proviennent des gouttes de lait tombées du sein de la Vierge Marie lorsqu’elle cachât Jésus sous des chardons lors de sa fuite vers l’Egypte )

Les fleurs, tubuleuses, rouges et pourpres, sont réunies en un capitule terminal

La partie utilisée en phytothérapie est le fruit dépourvu de ses aigrettes

La plante est utilisée depuis l’Antiquité pour traiter les troubles hépatiques et biliaires

Principes actifs

? Les principaux composants du fruit sont des flavolignanes dont le mélange, la silymarine ( 1.5 à 3%) est composé de silybinine, silychristine et silydianine est qui est responsable de l’effet hépato protecteur de la plante

De nombreuses publications attestent de son efficacité dans l’intoxication à l’amanite phalloïde, au paracétamol, à l’éthanol

Chez les patients atteints d’hépatites virales ou de cirrhose, la silymarine diminue les taux de transaminases, de Gamma GT et de bilirubine

Elle régule le flux biliaire (cholagogue) , est anti-oxydante puissante, et hypocholestérolémiante  ( avec des propriétés intéressantes sur l’oxydation du LDL)

La silymarine est anti-inflammatoire ( action sur le NFkB)

? Des flavonoïdes ( quercetol), des dérivés phénoliques, des acides gras ( 20 à 30%), de l’inuline

Indications thérapeutiques


En gastro-entérologie

Ses propriétés en font un remède majeur dans les hépatites toxiques (alcool, médicaments, chimiothérapies)  et virales, les cirrhoses, les troubles de l’évacuation de la bile ( lithiases biliaires ) , digestion difficile, ballonnements

Par l’amélioration de la circulation portale, la plante est efficace dans la hémorroïdes et les varices

? Propriétés antidiabétiques

Chez les diabétiques de type 2, le chardon marie réduit la glycémie à jeun , l’hémoglobine glyquée

Couplé à son effet réducteur sur le LDL-cholestérol et les triglycérides, le chardon marie est un grand médicament du syndrome poly-métabolique

? Autres indications

– C’est un cicatrisant et hémostatique, très intéressant dans les saignements de nez ou les règles abondantes

anti-diarrhéique

antiallergique ( asthme, rhume des foins, urticaires )

sympathicomimétique léger

– efficace dans l’acné rosacée, avec un traitement local

Comment la prendre ?

Sous forme de Teinture mère, extrait fluide, EPS

Gélules de poudre, d’extrait sec

Quelques rares troubles intestinaux

Contre-indications : à fortes doses, possibilités d’interférences hépatiques avec certains médicaments ( contraceptifs oraux en particulier )

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook


Warning: Use of undefined constant cat - assumed 'cat' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/blogphytoth/www/wp-content/themes/devart.1.0.1/devart/footer.php on line 18

Warning: Use of undefined constant p - assumed 'p' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/blogphytoth/www/wp-content/themes/devart.1.0.1/devart/footer.php on line 20