Grande Camomille


Tanaceum parthenium

Asteraceae

Grande plante vivace de 50 à 70 cm, à tige raide

Les capitules, qui ressemblent à ceux d’une marguerite, ont un centre jaune et une couronne de fleurs blanches ligulées

Le fruit est un akène

La plante dégage une odeur aromatique légèrement camphrée

Elle est répandue en France et en Europe, s’accommode de tous les sols

Les parties aériennes fleuries sont utilisées en phytothérapie

Principes actifs

Contient une huile essentielle, riche en mono terpènes ( camphre ), en sesquiterpènes, dont  le parthénolide est le composé le plus actif

il inhibe l’agrégation plaquettaire et la libération de la sérotonine plaquettaire, expliquant son activité antimigraineuse

la plante contient également des flavonoïdes, et de la mélatonine

la Grande Camomille possède des propriétés anti-inflammatoires , agissant à différents niveaux ( inhibe la phospholipase A2,   inhibe la libération d’histamine )

elle inhibe également la synthèse du monoxyde d’azote, vasodilatateur

elle à une action parasympatholytique

Indications cliniques


La Grande Camomille est surtout un antimigraineux , par son action sur la sérotonine plaquettaire

C’est un traitement préventif de la migraine, un traitement de fond, car son action n’est pas suffisamment rapide pour être un traitement de la crise

Toutes les migraines sont concernées :

–         Migraine d’origine hépatique

–         Migraine sur terrain dystonique

–         Migraine cataméniale

–         Migraine des étudiants, par surmenage intellectuel

C’est aussi un traitement de fond des névralgies essentielles , comme la névralgie du trijumeau

Comment la prendre ?

La tisane n’est pas utilisée ( mauvais gout )

En EPS, extraits de plantes fraiches standardisées, en gélules d’extrait sec, en Teinture Mère

Traitement de 3 mois minimum pour avoir un résultat net

Pas d’effets secondaires

Contre-indication : Femme enceinte et pendant l’allaitement

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook