Gui

Viscum album

Viscaceae

Arbrisseau hémiparasite ( se nourrit de la sève de son arbre porteur, et en même temps effectue une fonction chlorophyllienne l’hiver ) formant des touffes sphériques sur les branches de divers arbres ( pommier, peuplier, tilleul )

Les feuilles vertes sont persistantes, les fleurs jaunes-vertes sont peu apparentes et donnent des fruits, baies blanches et visqueuses, qui se collent sur de nouvelles branches et vont germer

Les feuilles sont utilisées en phytothérapie

Principes actifs et propriétés

Les principaux composants des feuilles sont :

? Les lectines, glycoprotéines responsables des effets cytotoxiques, cytostatiques, immunomudulatrices et immunostimulantes du gui

? Des viscotoxines, oligopeptides

Les lectines et les viscotoxines possèdent des activités anticancéreuses


? Des Lignanes, des flavonoïdes , des amines ( tyramine, choline, histamine ), des alcaloïdes

L’activité hypotensive serait due aux viscotoxines et aux amines

? Le gui est vagomimétique et sympatholytique

Indications cliniques

?Dans le domaine cardiovasculaire, le gui est utilisé  dans

- l’hypertension , c’est un vasodilatateur artériel

- il régularise le rythme cardiaque ( effet chronotrope négatif )

- il a des propriétés hémostatiques, utile dans les épistaxis

? Immun modulateur et immunostimulants

? Ses propriétés diurétiques permettent de l’indiquer dans les troubles métaboliques ( diabète, hyperuricémie )

? En médecine antoprosophique, il est utilisé comme anticancéreux

C’est la viscumthérapie , sous forme injectable

Viscum album pini, mali, abies ou quercus

Formes galéniques

Les feuilles de gui s’utilisent sous forme d’infusion ou de décoction, ou même

de macération à froid

En teinture mère, en extrait fluide, Macérât glycériné de jeunes pousses en 1DH

En gélules de poudre ou d’extraits secs

Effets secondaires :

En cas d’utilisation prolongée, risques de réactions allergiques, de troubles neurologiques, de troubles digestifs, de troubles respiratoires

Les baies, en particulier, sont toxiques

Contre indication : Femmes enceintes ou allaitantes


Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook