Houblon

Humulus lupulus

Liane herbacée vivace dont la tige fine s’enroule autour d’ un support en se fixant avec des petits crochets. C’est une plante dioïque ( plant mâles et plants femelles séparés ), qui mesure de 3 à 6 m

Les feuilles sont en forme de cœur

Les fleurs mâles sont groupées à la base des feuilles

Les fleurs femelles forment des chatons, appelés cônes ou strobiles, qui à la floraison se couvrent d’une résine odorante appelée lupulin

les cônes sont les parties utilisées en thérapeutique

Le houblon est cultivé de manière industrielle pour aromatiser la bière et permettre sa conservation du fait de ses vertus antiseptiques

Le houblon à été utilisé traditionnellement comme tonique amer pour faciliter la digestion , et comme sédatif, des cônes placés dans des oreillers ayant la propriété de favoriser le sommeil

Principes actifs

Le houblon est riche en cétones, humulone et lupulone, responsables de l’amertume et aux propriétés antibactériennes

L’huile essentielle est riche en monoterpènes, sesquitèrpenes ( 50 à 60  % ), ainsi qu’en esters terpèniques et acide valérianique

Un dérivé cétonique, le méthylbuténone, est responsable des propriétés sédatives

Les extraits de houblon sont également spasmolytiques

Mais les propriétés les plus intéressantes du houblon sont ses effets hormonaux, oestrogéniques et anti-androgéniques , attribués à un flavonoïde, la  8-prènylnaringénine.  Mais l’huile essentielle est également oestrogénisant. Il s’agit donc d’un effet synergique de plusieurs constituants

Les grands buveurs de bière subissent cet effet : apparition d’une gynécomastie et baisse de la libido !

Cet effet anaphrodisiaque est utilisé depuis longtemps par les anciens

Indications thérapeutiques

-          En gynécologie surtout , le houblon à sa place dans le traitement des règles douloureuses, en cas d’insuffisance oestrogénique , et surtout à la ménopause pour les troubles du sommeil, les bouffées de chaleurs

En post ménopause, ses effets anti-androgénique sont utiles pour éviter une pilosité excessive

-         Sur la sphère pulmonaire :  asthme, toux spasmodiques

-          En cardiologie : pour les troubles du rythme cardiaque neurotoniques

-          Sur la sphère digestive : dyspepsies, spasmes, colites

Comment le prendre ?

En infusion, Teinture mère, huile essentielle, gélules d’extrait sec ou de poudre de plante

Contre-indications : grossesse, cancer hormono-dépendant ( sein, utérus, prostate )

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook