Mélisse

Melissa officinalis

Lamiaceae

Plante herbacée à tige carrée de 40 à 80 cm de haut. Les feuilles , opposées, vert foncé dessus, plus claires dessous, sont gaufrées et crénelées et dégagent une odeur citronnée lorsqu’on les écrase ( elle est aussi appelée  citronnelle )

Les fleurs blanches, groupées en verticilles insérés autour de la tige, fleurissent de juin à septembre, et sont très appréciées des abeilles

( Melissa signifiant abeille en grec )

Elle pousse dans le monde entier dans les lieux frais et ombragés, dans les bois, le long des chemins

Les feuilles sont les parties utilisées en phytothérapie

La mélisse officinale, ou mélisse citronnelle, connue depuis l’antiquité, entre dans la composition de ‘l’eau de mélisse des Carmes’, autrefois fabriquée par des moines, est utilisée comme en cas de troubles nerveux et digestifs

Principes actifs

La feuille contient une huile essentielle ( 0.05 à 0.30%) . Le rendement est extrêmement faible car il faut 7 à 8 tonnes de feuilles pour produire 1 litre d’huile essentielle ! cela explique son prix prohibitif

Elle est constituée par :

–         Des aldéhydes mono terpéniques, le citral et le citronellal, anti-inflammatoires et calmants

–         Des sesquiterpènes, B-caryophyllène, qui sont des toniques doux et des anti-spasmodiques

–         Des monoterpènols, linalol, géraniol, citronellol, anti-infectieux et immunostimulants

Les autres constituants sont :

–         Des acides phénols, acide rosmarinique, acide caféique

–         Des flavonoïdes, dérivés du quercètol et du lutéolol

–         Des mucilages et des tanins

Propriétés pharmacologiques et indications


? Indications digestives

La mélisse est la grande plante du tube digestif

C’est un puissant antispasmodique musculotrope, et elle exerce une stimulation réflexe des sécrétions salivaires, gastriques et biliaires

Elle protège contre les ulcères en augmentant la sécrétion des mucines et la libération des prostaglandines E2

Elle à une action anti-inflammatoire grâce à l’acide rosmarinique

Son action sur le système nerveux neurovégétatif est de type sympatholytique

? elle est indiquée dans les troubles dyspeptiques , digestion lente, éructations, ballonnements, flatulences, gastralgies, gastrites, dyskinésies biliaires

? les spasmes intestinaux, colopathie fonctionnelle, intestin irritable, sigmoïdite, les douleurs abdominales à composante psychogène de l’enfant et de l’adulte

? les nausées et vomissements , et en particulier au cours du premier trimestre de la grossesse

? indications neuropsychiques

Grace à son effet sédatif et hypnotique sur le système nerveux central, ainsi que ses activités antispasmodiques musculotrope à tropisme cardiovasculaire et anti-arythmiques, la mélisse trouve ses indications dans

? les troubles du sommeil, l’anxiété, l’irritabilité, l’agitation, les céphalées de tension, les crampes , tous les états de dystonie neuro-végétative de l’adulte et de l’enfant, les états dépressifs légers à modérés à composante digestive importante

? l’éréthisme cardio-vasculaire, les extrasystoles, les tachycardies

?  Action antivirale, en particulier sur le virus de l’herpes

La mélisse est également active contre un grand nombre de bactéries, levures, champignons et parasites

? Action antithyroïdienne , freinatrice de la TSH

Comment la prendre ?

En infusion, en Teinture mère, en EPS ( extrait de plantes fraiches standardisées ), en Huile essentielle, en gélules d’extrait sec

L’eau de mélisse des Carmes Boyer, quelques gouttes sur un sucre ou dans un peu d’eau

Aucun effet secondaire, aucune contre-indication

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook