Onagre

Oenothera biennis

Onagracées

Plante bisannuelle originaire d’Amérique du Nord, l’onagre pousse spontanément sur les sols en friches, comme les dunes de la cote Atlantique ou le long des routes

Sa tige rigide  tachée de rouge , de 50 cm à 1.5 m de haut , est recouverte de feuilles lancéolées velues

Les fleurs jaunes à quatre pétales s’ouvrent la nuit et chaque fleur ne fleurit qu’une seule journée

Le fruit est une capsule contenant de nombreuses graines , très riches en huile

Les parties utilisées en phytothérapie sont les feuilles , les fleurs , l’écorce de la tige et les graines

Principes actifs

? Les feuilles contiennent des phytostérols, des tanins, ainsi que des composés flavoniques

? les graines contiennent jusqu’à 25% d’huile très riche en acides gras polyinsaturés oméga 6 , ainsi que 11 %  d’une huile mono insaturée,  l’acide oléique

Les oméga 6 sont :

–         L’acide linoléique ( 80 % ) , acide gras essentiel , précurseur de  toute la série des acides gras oméga 6

–         L’acide gamma linolénique GLA ( 8 à 14%)  , précurseur de l’acide dihomo-gamma- linoleîque DGLA, qui à un rôle biologie très important car c’est le précurseur de prostaglandines PgE1 qui sont  anti-inflammatoires, vasodilatatrices, broncho-dilatatrices , anti-agrégantes plaquettaires, immuno- modulatrices

Les PgE1 ont de plus un effet régulateur sur les hormones sexuelles féminines, oestrogénes, progestérone, prolactine

Indications thérapeutiques

Les feuilles, les fleurs et l’écorce de tige sont utilisés comme anti-inflammatoires du tube digestif ( brulures d’estomac ) , et leur propriétés astringentes et asséchant,  dans la coqueluche et l’asthme

Mais c’est essentiellement l’huile d’onagre qui est utilisé :

–         En gynécologie, dans les syndromes prémenstruels, dans la deuxième partie du cycle ou elle calme les douleurs pelviennes, les tensions mammaires, l’anxiété et les troubles de l’humeur

Utile dans ces effets de régulations hormonales à la puberté et la ménopause

–         En dermatologie, l’huile d’onagre améliore la souplesse et l’élasticité de la peau, contrôle la sécrétion de sébum

Indiquée dans l’acné, l’eczéma , le vieillissement cutané

–         En cardiologie, l’onagre par son action sur la PgE1 régularise le rythme cardiaque, la tension artérielle, est anticoagulante, anti-inflammatoire et vasodilatatrice

–         En neurologie, par le même mécanisme d’action à travers la PgE1 , elle à un rôle intéressant dans les neuropathies diabétiques, la sclérose en plaque, l’Alzheimer

Comment la prendre ?

L’onagre s’utilise sous forme d’infusion de fleurs ou de feuilles, de décoction d’écorce, de Teinture mère

L’huile d’onagre se prend en capsules de 500 mg, à raison de 1 à 3 grammes par jour

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook