Échinacée


Échinacea purpurea

Asteracées

L’ Échinacée pourpre est une grande plante herbacée vivace de 60 cm à 1 m de haut, qui pousse en Amérique du Nord, dans les forêts rocheuses, les prairies et les fourrés

Les capitules floraux, qui ressemblent à la marguerite, sont violet-pourpres, roses ou blanches selon les espèces. Il existe en effet une dizaine d’espèce, dont trois sont cultivées à des fins médicinales : Échinacea purpurea, Échinacea angustifolia et Échinacea pallida, dont les propriétés sont identiques

Les parties utilisées en phytothérapie sont la racine essentiellement et les parties aériennes

Les Indiens utilisaient la plante pour soigner les blessures ,les plaies infectées,  les fièvres et les morsures de serpent

En Europe, elle est utilisée depuis 1930 pour ses propriétés anti-infectieuses et immunostimulantes

Principes actifs

La composition de la plante est complexe

–    Alkylamides ( échinacéine )

–   Des composés phénoliques, dérivés de l’acide caféique  ( échinacoside, acide cichorique ) dont la teneur varie selon les espèces

–    Des polysaccharides, de poids moléculaire élevé, qui sont des polymères composés d’oses

–    De l’inuline, une huile essentielle, des alcaloïdes (traces) et de la silice

Propriétés pharmacologiques


Activité immun modulatrice

–  Stimulation de l’activité des macrophages, grâce aux alkylamides

–   Augmentation des lymphocytes B , activation des ‘natural killers’, augmentation de la synthèse des Ig M et des Ig A , stimulation de la production des cytokines ( Il 1, Il 6, Interféron ) grâce aux polysaccharides

? Propriété anti-inflammatoire , locale et générale

? Propriétés anti-infectieuses

Antibactérienne, antivirale ( composés phénoliques) , antifongique ( candida albicans) et antiparasitaire

Les différents  principes actifs agissant de manière coordonnée, en synergie, il est indispensable de respecter le totum de la plante, principe essentiel en phytothérapie

Indications cliniques

L’ Échinacée est une plante majeure pour stimuler les mécanismes de défense non spécifique de l’organisme

Elle agit en aiguë aussi bien qu’en prévention

? Toutes les pathologies virales et bactériennes aiguës, rhinopharyngites, grippe, infections ORL et broncho-pulmonaires , cystites, urétrites, prostatites, abcès

? Incontournable en prévention dans les pathologies infectieuses récidivantes, virales, bactériennes ou mycosiques , pour relancer l’immunité

aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant

Attention à la durée d’utilisation, car en traitement trop prolongé, elle peut provoquer une immunosuppression ( inversion d’effet ) Faire donc des fenêtres thérapeutiques ( 5 jours par semaine ou 10 à 20 jours par mois, par exemple )

Comment la prendre ?

Il faut préférer les formes liquides, en avalant doucement, car elle agit directement au contact des muqueuses ( gout piquant des alkylamides)

En décoction, Teinture mère, EPS, extrait fluide

Aucune toxicité

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook


Warning: Use of undefined constant cat - assumed 'cat' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/blogphytoth/www/wp-content/themes/devart.1.0.1/devart/footer.php on line 18

Warning: Use of undefined constant p - assumed 'p' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/blogphytoth/www/wp-content/themes/devart.1.0.1/devart/footer.php on line 20